Aider son enfant à aimer ses cheveux naturels

Je vais vous aborder dans cet article un sujet qui me tient très à cœur : l’acceptation des cheveux naturels par les enfants.

Je suis maman de 2 filles (6 ans et 1 an), je porte mes cheveux naturels depuis quelques années et j’aimerais leurs transmettre les bases afin qu’elles sachent manipuler leurs propres cheveux sans difficultés.

Mon attention se porte actuellement sur ma fille aînée, qui se pose des questions sur les différences entre elles et les autres, elle commence à se soucier de son apparence, à vouloir choisir ses coiffures, etc.

Il y a quelques mois, elle m’a dit qu’elle voulait une coiffure aux cheveux lisses comme ses copines. Je lui ai donc parlé de ses cheveux et les ai qualifiés tels qu’ils sont, à savoir : crépus. Je lui ai montré des modèles de coiffures sur moi et d’autres avec des cheveux naturels. Et maintenant, elle s’intéresse aux cheveux bouclés…

Après réflexion, je me pense que la meilleure façon d’apprendre à un enfant à aimer ses cheveux naturels est de lui apprendre à s’en occuper lui-même et lui montrer toutes les possibilités de coiffures que ses cheveux peuvent lui offrir.

Cette conviction est renforcée par ma propre histoire, mon enfance : J’ai été défrisée très tôt, vers 5-6 ans.

Quand est venu le temps de l’adolescence et que j’ai commencé à me soucier de mon apparence, j’étais déjà accro au défrisage.

Sans réellement connaître mes cheveux, j’en étais arrivée au point de ne pas les aimer.

J’en voulais même à mes gênes d’avoir de tels cheveux.

Le défrisage était comme LA solution miracle à mes cheveux que je considérais comme ingérable.

Je ne connaissais absolument rien au soin des cheveux naturels.

Tout ce qui est : hydratation, masques protéinés / hydratants, scellage de l’hydratation, utilisation d’huiles végétales, etc, m’étaient complètement inconnus.

Je ne faisais pas de soin. Je défrisais mes cheveux tous les 2-3 mois. Ma routine était shampoing, crème coiffante et vaseline.

Au bout de quelque années, mes cheveux étaient très abîmés et cassants, je n’avais plus de volume.

Ce n’est que lorsque j’ai commencé à me tresser que j’ai pu espacer de plus en plus mes défrisages. J’ai fini par m’interroger sur les raisons qui me poussaient à me défriser et cela a radicalement changé ma vie capillaire, c’est de là que j’ai envisagé de passer au naturel et que ma passion pour la coiffure afro est née.

Avec du recul, je suis certaine que si dès l’enfance, j’avais su m’occuper de mes cheveux et si j’avais eu la moindre idée de leurs potentiels, je ne serai sûrement pas passé par la case défrisage et je n’aurai pas perdu autant de temps avec les transitions, big chop,etc… Pour en revenir au présent, j’essaie au quotidien de transmettre à ma fille aînée, l’amour de ses cheveux, afin de lui éviter toutes ces déboires. Mais les explications seules ne sont pas suffisantes, la seule façon que cela arrive vraiment : c’est qu’elle soit directement impliquée dans le soin et le coiffage de ses propres cheveux.

Il est de notre devoir de parent de transmettre ces clés à nos filles afin qu’elles puissent plus tard faire leurs propres choix : garder leurs cheveux naturels, les défriser, les lockser, porter des rajouts. Je pense qu’il n’y a pas d’interdit, et que ce choix est complètement personnel. Mais il est important qu’elles sachent que le défrisage n’est pas la seule façon de gérer des cheveux crépus.

Le cheveu crépu n’est pas ingérable, il nécessite juste une routine adaptée.

Trouver sa routine peut parfois être long. Et je suis persuadée que l’enfance et l’adolescence sont les meilleurs moments pour tester, c’est à ce moment que l’on se cherche niveau look, caractère, etc., bien qu’il ne soit jamais trop tard pour apprendre.

Depuis 2017, j’essaie d’initier ma fille en commençant à la faire participer aux manipulations de ses propres cheveux.

Les enfants comprennent mieux quand ils sont impliqués, ils peuvent apprendre sereinement et de manière ludique.

Je souhaite qu’elle ne voie plus ses cheveux comme une fatalité mais comme un accessoire qu’elle pourra styliser à son goût.

Je partagerai partager ces différentes étapes en plusieurs articles/vidéos sur le site avec vous.

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater.

Et vous, comment vos enfants perçoivent-ils leurs cheveux ? Les apprécient-ils ? Quelles sont vos astuces/difficultés ?

A très bientôt j’espère


Inscris-toi à la newsletter et entre dans la communauté OlyHair

Leave a Reply