Enfants et cheveux crépus naturels : Donnons leur l’exemple

Un jour, il y a un peu plus de 2 ans, alors que je m’apprêtais machinalement à me tresser avec des mèches, j’ai regardé ma petite fille aînée et j’ai eu cette pensée :  

Comment puis-je demander à ma fille d’aimer ses cheveux naturels, si je suis coiffée la plupart du temps avec des mèches ?

J’ai compris qu’à cette allure, ma fille allait me faire cette réflexion tôt ou tard et à juste titre. 

 

Bien que je ne me défrisais plus et que je prenais soin de mes cheveux crépus, je ne les mettais finalement pas en valeur assez régulièrement. 

Je ne voulais pas que ma fille croie que les cheveux crépus sont pour la maison, pour les vacances ou pour les enfants et qu’une fois adulte ou pour les grandes occasions ou le travail, qu’il faille automatiquement porter des mèches ou se défriser les cheveux pour être belle. 

 

Très rapidement après cette réflexion, j’ai arrêté de mettre des mèches aussi régulièrement. Depuis 2 ans, j’ai dû mettre des mèches 2 ou maximum 3 fois. Quelle libération à vrai dire, c’était comme un deuxième big chop. 

Je n’avais plus à réfléchir à choisir des mèches, aller les acheter ou les commander, à passer du temps à retirer les mèches, puis à remettre des mèches après le shampoing et le soin. Tout ceci devait en plus être planifié et prenait du temps. Aujourd’hui, je peux utiliser ce temps gagné pour prendre soin de mes cheveux et pour d’autres activités. Quelle réelle liberté !!! 

 

Pour en revenir aux enfants,

On sait très bien que les enfants copient ce qu’ils voient. Ils ont besoin de modèles auxquels s’identifier. Je ne peux pas dire à ma fille d’aimer ce qu’elle est, d’en être fière alors que je mets des rajouts trop souvent, il me fallait lui montrer l’exemple.

 

Elle a 6 ans, je ne la laisse pas encore s’occuper de ses cheveux, mais j’essaie tout de même de l’impliquer :  

enfants et cheveux crépus, commencer à les impliquer // olyhair

 

    * Je lui explique ce que je fais et pourquoi je le fais  

    * Je lui fais toucher ses cheveux avant et après, le bain d’huile, le shampoing, le soin, pour qu’elle constate d’elle même les effets sur ses cheveux

    * Je lui parle de l’importance de l’eau autant pour sa santé et pour ses cheveux  

    * Je la laisse participer aux choix de ses coiffures et accessoires  

    * J’essaie de rendre les séances de coiffure et de soin agréables, pour qu’elle n’associe pas un sentiment négatif à ses cheveux

 

Nous avons aussi des bonnets en satin aux mêmes motifs pour dormir. Elle est très contente de le mettre et n’hésite pas à l’emporter sans gêne quand elle va dormir chez une copine ou de la famille. 

 

J’ai vraiment à cœur de lui apporter une grande confiance en elle (psychologiquement et physiquement), et de lui donner les clés pour qu’elle puisse s’occuper plus tard de ses cheveux en toute autonomie et avec amour. 

 

Essayons d’être un bon exemple pour nos filles, peut-être auront-elles plus de facilité que nous à accepter et manipuler leurs cheveux naturels. Au-delà des raisons esthétiques, je pense que beaucoup font le choix de se défriser ou de mettre des extensions très régulièrement pour « faciliter leur quotidien capillaire ». Je pense que si ces connaissances étaient acquises durant l’enfance, la tentation de céder à ces pratiques serait alors beaucoup moins grande. 

 

Est-ce que vos filles, nièces, petites cousines, petites sœurs apprécient leurs cheveux crépus naturels? Pensez-vous qu’elles ont dans leur entourage, au moins une personne pouvant leur servir d’exemple ? 

 

Prenons soin de nous et de nos filles

✨Soyons uniques et belles avec nos cheveux crépus naturels✨. 

 

A très bientôt


Inscris-toi à la newsletter et entre dans la communauté OlyHair

Leave a Reply